Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portfolio

Facebook

Mais qui est Djib ?!

 

Diplômé de l'école Emile Cohl (Lyon) en 1999, je débute ma carrière professionelle chez Eden Games en tant que dessinateur sur la préproduction du jeu vidéo Kya : Dark Lineage (PS2). J'apprends la 3D sur le tas, et finis par travailler sur les personnages et les décors 3D du jeu. A sa sortie, en 2003, et ce jusqu'en 2007, j'enchaîne sur Alone in the Dark 5 (XBox 360).


C'est  en septembre 2007 que je prends mon envol pour devenir illustrateur freelance, en travaillant pour l'édition de jeu de rôles ( Pathfinder (Paizo Publishing), COPS, Helldorado, INS/MV (Asmodée), Chroniques Oubliées, Polaris, Shadowrun, Pavillon Noir, le magazine Black Box ( Black Book Editions), le magazine Dragon Rouge (Play Factory).), mais aussi pour l'illustration jeunesse (avec le magazine de fantasy Chaudron Magique (Milan presse) de 2008 à 2011, le Grand livre des aventuriers (Fleurus)) et l'édition de jeux de société (Ultimate Warriorz (Pulsar Games), La Nuit du Grand Poulpe (Superlude) et de jeux de cartes (Drakerz (Péoléo)).


Depuis septembre 2008, j'ai également  le plaisir d'enseigner l'anatomie artistique pour les 1ères années d'Esia 3D.


 

Et en 2009, je commence à faire mes armes dans l'art séquentiel, avec la sortie d'une histoire courte dans le collectif lyonnais Projet Bermuda, édité par la librairie Expérience ; l'histoire d'une manucure cyborg : cette chère Cynthia... Et en juin 2011, je passe de 3 à 6 pages dans le Projet Bermuda 3ème du nom, avec la mini-histoire Cloaca Maxima et ses p'tits monstres des égoûts. Un album complet est d'ailleurs en préparation en ce moment chez Akileos !

 

Pour me contacter, allez tout en bas en bas de la page, et cliquez sur...contact !

Articles Récents

Dernières publications

AVRIL 2014 :
LNGP_WIPBox_Icone.jpgLa nuit du Grand Poulpe (Superlude)

JANVIER 2013 :

PB CB5

Casus Belli 5 (Black Book Editions) 

PB Drakerz
Drakerz Confrontation (Péoléo)

NOVEMBRE 2012 :

PB NPCCodex
NPC Codex (Paizo Publishing)

OCTOBRE 2012 :

PB CB4

Casus Belli 4 (Black Book Editions) 

SEPTEMBRE 2012 :

PB Artifacts
Artifacts and Legends (Paizo Publishing)

JUILLET 2012 :

PB CB3

Casus Belli 3 (Black Book Editions) 

AVRIL 2012 :

PB Isles
Isles of the Shackles (Paizo Publishing)

FEVRIER 2012 :

PB DW
Distant Worlds (Paizo Publishing)

PB CB2
Casus Belli 2 (Black Book Editions) 

DECEMBRE 2011 :

PB Bestiary3
Bestiary 3 (Paizo Publishing)

PB Casus01
Casus Belli 1 (Black Book Editions)

NOVEMBRE 2011 :
PB UW
Ultimate Warriorz : Tribal Rumble (Pulsar Games) 

AOÛT 2011 :

PB CC Shadows
Pathfinder : Shadows of Gallowspire/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUILLET 2011 :

PB CouvCM10
Chaudron Magique n°10 (Milan Presse)

PB CC Ashes
Pathfinder : Ashes at Dawn/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUIN 2011 :

PB Bermuda3

Projet Bermuda 3 (Librairie Expérience)

PB Wake

Pathfinder : Wake of the Watcher/Carrion Crown (Paizo Publishing)

MAI 2011 :

PB ArtbookCFSL05
Artbook CFSL 05 (CFSL Ink)

PB CC Broken

Pathfinder : Broken Moon/Carrion Crown (Paizo Publishing)

AVRIL 2011 :
PB CC TrialPathfinder : Trial of the Beast/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB CM9

Chaudron Magique n°9 (Milan Presse)

MARS 2011 :

PB HauntingOfHarrowstone
Pathfinder : Haunting of Harrowstone/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB PlayersGuide
Pathfinder : Player's guide/Carrion Crown (Paizo Publishing)

JANVIER 2011 :

PB Creatures

Créatures/Polaris (Black Book Editions)

PB CM8 couv
Chaudron magique n°8 (Milan Presse)

OCTOBRE 2010 :

PB GhostCartels

Cartels fantômes//Shadowrun (Black Book Editions)

SEPTEMBRE 2010 :

CM8 couv
Chaudron Magique n°7 (Milan Presse)

JUIN 2010 :

CM6 Couv
Chaudron Magique n°6 (Milan Presse)

MARS 2010 :

Mixman Couv
Mixman n°5 (Milan Presse)

CM5 Couv

Chaudron Magique n°5 (Milan Presse)

DECEMBRE 2009
:

CM4 couv

Chaudron Magique n°4 (Milan Presse)

OCTOBRE 2009 :


Le grand livre des Aventuriers (Fleurus)

SEPTEMBRE 2009 :


Chaudron Magique n°3 (Milan Presse)

JUILLET 2009 :


Univers/Polaris (Black Book Editions)


SOX/Shadowrun (Black Book Editions)


Artbook03 (CFSL/Ankama Editions)

JUIN 2009 :


Projet Bermuda : 2 (Librairie Expérience)


Les Chroniques Oubliées : le jeu d'initiation (Black Book Editions)


Chaudron Magique n°2 (Milan Presse)

Radio Karto

Coups d'coeur

BD :


PB Tzarom01

 

PB Tzarom02

 

L'honneur des Tzarom (Lupano/Caueet)

 

PB Portugal

 

Portugal (Cyril Pedrosa)

 

PB AngusAngus (Donsimoni)

 

PB ZombilleniumZombillénium (De Pins)

 

PB Apocalypse

Apocalypse à Carson City (Guillaume Griffon)

 

PB DarkVictory

Batman : Dark Victory (Jeph Loeb/Tim Sale)


 

PB SouvenirsMamette

Les souvenirs de Mamette (Nob)



Pinocchio (Winshluss)


Watchmen (Alan Moore/Dave Gibbons)



Freaks' Squeele t.2 (Florent Maudoux)


CINE :

 

PB Sucre

Le sucre (Jacques Rouffio)

 

PB Habemus

Habemus Papam (Nanni Moretti)

 

PB ChatLe chat du rabbin ( Antoine Delesvaux/Joann Sfar)

 

PB BSBlack Swan (Darren Aronofsky)

 

PB Rosemary

 

Rosemary's baby (Roman Polanski)

 

PB Tamara


Tamara Drewe (Stephen Frears)

 

PB ToyStory

Toy Story 3 (Lee Unkrich)

 

PB KickAss

 

Kick Ass ( Matthew Vaughn )

 

PB Dragons

Dragons ( Chris Sanders et Den DeBlois )

 

PB GhostWriter

 

Ghost Writer ( Roman Polanski )

 

PB Shutter


Shutter Island ( Martin Scorsese )

 

 

 


Coraline (Neil Gaiman/Henry Selick) 

Les vacances de M.Hulot (Jacques Tati)



LIVRES :

 

PB NeverwhereNeverwhere (Neil Gaiman)

 

La vérité (Terry Pratchett)


 

Le cinquième éléphant (Terry Pratchett)


La horde du contrevent (Alain Damasio)

 

Artbooks :

 

PB Darksiders

 

The Art of Darksiders

 

PB ArtOfD9

The Art of District 9

 

PB HowTo

Art of How to train your dragon (Tracey Miller-Zarneke)

 

PB ArtOfKFP

  Art of Kung-Fu Panda (Tracey Miller-Zarneke) 


PB Proto

Proto (Mathieu Lauffray)

 

PB Whitlatch

Animals : real and imagined (Terryl Whitlatch)


 
DVD :

 

PB Sunshine

Sunshine (Danny Boyle)


 

PB promets

 

Promets-moi (Emir Kusturica)

 


 

PB BBTheory

The Big Bang Theory (Chuck Lorre/Bill Prady)

 

PB AngelHeart

Angel heart (Alan Parker)

 

PB AtameAttache-moi (Pedro Almodovar)

 

 

PB TheWall

The Wall (Alan Parker)

 

PB HistoryViolence


A history of violence (David Cronenberg)

 

PB Zombieland

 

Bienvenue à Zombieland (Ruben Fleischer)

 

 

PB District9District 9  (Neill Blomkamp)

 

 

Death proof (Quentin Tarantino)


L'impasse (Brian de Palma)

Arsenic et vieilles dentelles (Frank Capra)

Certains l'aiment chaud (Billy Wilder)

 

ZIZIK :

 

PB Velociraptor

 

Velociraptor (Kasabian)

 

PB BNNManual for successful rioting (Birdy Nam Nam)

 

PB Blur1313 (Blur)

 

PB Eiffel

 

A tout moment (Eiffel)

8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 00:06

"Quand j'étais petit..."

...,né en 1977, j'ai passé pas mal d'heures, allongé sur la moquette de ma chambre, à jouer avec mes "Musclors". Je ne loupais pas un seul des épisodes de la série "Les Maîtres de l'Univers", je dévorais les petites BD (dont certaines dessinées par Bruce Timm, l'un des futurs papas de la série animée légendaire Batman de 1992) présentes dans chaque blister.

Je pense même que cet univers de Science-Fantasy, créé par la société de jouets Mattel, est assez fondateur, que soit pour mes goûts de consommateur d'univers fantastiques mais aussi de dessinateur.

Et plus de 30 ans plus tard, voilà que j'ai eu la chance de travailler pour la branche "jeux de société" de Mattel. Comme quoi, hein... "La vie, c'est comme une boîte de chocolats...." :)

J'ai donc travaillé sur Wizards Wanted, un jeu de plateau du game-designer "French friendly" Nick Hayes, sorti cet été en anglais à la GenCon d'Indianopolis. Une version allemande verra le jour pour le salon d'Essen 2017, et prochainement une version francophone pour le Québec.

Dans Wizards Wanted, vous incarnez un des quatre magiciens jouables, devant parcourir un royaume imaginaire, à la recherche de travaux à accomplir et de notoriété : secourir la chèvre du paysan du coin, faire fuir le troll qui bloque la route principale, organiser un festival pyrotechnique, etc... Le meilleur magicien deviendra officiellement la/le magicienne/magicien attitrée/é du roi !

Je vous propose aujourd'hui un petit "making of" rapide sur la couverture :

J'ai tout d'abord proposé à David Tucker, mon directeur artistique sur ce projet, et à Nick Hayes, 2 projets de couvertures assez opposés dans leur approche.

Le premier est le plus "narratif" des deux ; davantage basé sur l'ambiance de découverte, les grands espaces, le mystère : les 4 magiciens jouables, de dos, contemplent le but de leur périple, le château du roi. Ils le dominent, l'entourent.

 

 

Le deuxième projet met clairement plus les personnages en avant, et notamment la "Wizard of Animal Magic" : une petite sauvageonne venue du Nord, mi-animal mi-humaine, chevauchant un (petit) ours blanc. Le but du jeu étant de récupérer de la poudre de pixie afin de catalyser ses sorts, le personnage lance son rapace à la poursuite d'une de ces créatures... On peut voir les autres magiciens en train d'accomplir des prouesses en rapport avec leur domaine de magie : Illusion, Energie, Nature, etc...

En arrière-plan, le château royal : on peut imaginer que les 4 magiciens ont atteint leur but, et font démonstration de leurs talents pour épater la Cour.

C'est cette version qui sera retenue pour la couverture finale :)

 

 

Vient ensuite la version couleurs de ce premier croquis.

Dans le jeu, la poudre de pixie est symbolisée par des gemmes roses. L'idée au départ était donc d'utiliser cette couleur pour tous les effets spéciaux liés à la magie...

Sur ce croquis, j'ai modifié l'orientation de la tête de l'ours pour le connecter davantage avec l'action de la chouette.

 

 

La scène avec la chouette prenant finalement trop de place par rapport au futur placement du titre, David m'a suggéré à raison de l'enlever : on garde la chouette, mais celle-ci revient dans la main de la magicienne, et semble tourner un regard curieux vers la pixie qui détale à tire d'ailes...

Autres modifications : les expressions de l'ours et du renard polaires qui deviennent moins menaçantes, et les 2 magiciens les plus en arrière-plan sont davantage ramenés en avant.

 

Le rose "magique" et l'ambiance violacée de l'arrière-plan ayant tendance à s'annuler et à rendre le tout peu lisible, on opte finalement pour une ambiance "nuit tombante", histoire d'apporter plus de contrastes. Le château est assombri pour faire davantage ressortir les 4 magiciens et leurs effets spéciaux.

 

 

Voici enfin une étape de la couverture finale : la petite rouquine a été réduite, même si elle se trouve toujours au premier plan. Le département marketing insistait pour que chaque personnage jouable soit bien présent "à l'écran" ; il fallait éviter le plus possible que l'un d'entre eux ne tire trop la couverture à lui.

 

Et la couverture finale !

Où l'effet "rose/girly" a été fortement diminué :) Wizards Wanted est vraiment un jeu familial, multi-genres. Encore une fois, le département Marketing craignait que les effets spéciaux trop roses ne soient trop connotés "jeu pour filles"...

Pour l'histoire, les magiciens se servent donc toujours bien de la poussière de pixie, rose, comme catalyseur, mais les effets magiques produits sont aux couleurs de leur école de magie. Cela donne un petit côté "Power Rangers" à la couverture, mais le message est en effet plus clair pour tout le monde.

 

 

 

 

 

Au final, cette couverture a été une sacrée "bataille" vraiment enrichissante, et allant toujours dans l'intérêt du jeu. Une très belle collaboration entre les différents acteurs/secteurs. Et je crois qu'elle produit son petit effet outre-atlantique en ce moment...C'est une belle récompense !

La prochaine fois, je parlerai plus en détails du processus de création des personnages principaux. En attendant, voici un aperçu du produit final de la boîte :

 

 

A bientôt !

 

 

Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 00:28

Suivez bien : l'automne dernier sortait en France la version "Juniors" des Aventuriers du rail, le célèbre jeu d'Alan R.Moon, édité par Days of Wonder ; cette version mettait en scène la carte des Etats-Unis. Et c'était Bibi qui s'occupait des illustrations ( Le talentueux Julien Delval lui réalise les illustrations de la gamme classique) : j'en parlais ici.

Et donc ce printemps, en Europe, sort la version "Europe" de cette version "Juniors" ! Vous suivez toujours ?! :)

Mais cette fois-ci, pour des raisons de planning, je n'ai pu m'occuper que de la couverture ; c'est le talentueux (oui, lui aussi !) Régis Torres ( King of Tokyo 2016, King of New-York, Micro-mutants,...) qui s'est chargé avec brio du plateau de jeu et des cartes.

 

 

Toujours sous la direction de Cyrille Daujean, cette couverture devait faire écho à la couverture Europe de la gamme "classique", avec ses montagnes enneigées, sa petite gare typée Vieille Europe, etc...

 

 

Là aussi, j'ai pris un certain plaisir à sortir de mes créatures habituelles, pour un rendu plus "jeunesse", avec des personnages d'enfants-ados provenant des 4 coins de l'Europe : Balkans, Vieille Europe, Méditérranée, Europe de l'Est. On joue toujours avec les clichés évidemment, mais j'ai cherché à créer une petite connivence entre ces personnages, un vague esprit "Européen", multi-culturel. Notre héritage en somme.

 

 

 

 

 

Et en bonus, un petit "work in progress" de mon p'tit bouvier bernois et de la documentation que j'ai réuni pour l'occasion ; un jour peut-être, quand j'aurai un grand chalet à la montagne...:)

 

 

Bon jeu à toutes et tous !!

 

Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 09:36

...ou les 10 ans de carrière d'un "bogoss" !

Pierô, ne nous le cachons pas, c'est avant tout un physique : un grand gaillard de plus d'1m 80, la quarantaine resplendissante, le cheveu poivre et sel, la barbe hirsute mais propre, une musculature plutôt avenante quand il est en mode annuel "Prépa au Saut en parachute" ( oui, cet homme chute. Oui, comme dans "Point Break", toutafé.) et le sourire sardonique souvent collé aux lèvres ( sauf quand il n'a pas sa dose de bière trappiste.)

Mais Pierô, c'est aussi une voix. Et quelle voix... Déjà, imaginez une de ces bonnes vieilles voix bien chaleureuses, accueillantes, sûres d'elle, qui vous invite à lui faire confiance tout naturellement et à déjà le considérer un peu comme ce bon vieux copain de 30 ans, alors que vous ne le connaissez physiquement que depuis quelques minutes. Vous voyez ? ...Vous voyez pas ?! Bon, d'ordinaire, quand on se la joue un peu trop "super potes de toujours" avec moi alors qu'on a à peine entamé le stade des préliminaires socialement établies, j'avoue, je grince des dents et il m'arrive parfois d'être un poil froid et de vouloir vite fuir l'outrecuidant individu qui se permet d'agresser ma précieuse bulle territoriale. Mais pas avec Pierô. Non. Allez comprendre.... A cause de cette voix, sans doute, pleine d'assurance, au débit que certains pourraient qualifier d'à peine supportable, et qui me rappelle ces potes d'enfance dont j'admirais la gouaille que je n'avais pas, moi, l'ado introverti...

Bref. Un physique. Une voix. Et un certain talent dans la gribouille aussi, faut bien avouer ! Un style cartoon tout en rondeurs et en humour, des couleurs pimpantes, et une sacrée cadence de production. Et là, on en vient enfin au sujet de cet article. Pierô est donc un illustrateur français de jeux de société (River Dragons, Mr Jack, Ghost Stories, Terror in Meeple City, Dice Town,....) un des premiers, à ma connaissance, a être vraiment spécialisé depuis 10 ans dans ce secteur là.

 

 

Et ses 10 ans de carrière à illustrer une quarantaine de jeux, il a choisi de les fêter et d'en parler via un super beau et gros bouquin paru aux éditions Ilinx (dans toutes les bonnes boutiques spécialisées Jeux, à la Fnac,...) : ses boulots, son parcours, ses méthodes de travail, ses casseroles,... tout y passe ! Ce livre fait la part belle à ses illustrations, afin visibles dans un format agréable et dénuées de l'iconographie de rigueur pour leur intégration en jeu.

Et puis, le fou, il a invité ses potes : auteurs, éditeurs,... et illustrateurs. Pour lui "rendre hommage", ou, comme il le dit, "pour voir ce que donneraient ses illustrations de couvertures de jeux  si elles avaient été bien dessinées..." Modeste en plus, l'animal !

Du coup, il a proposé à Miguel Coimbra, Mathieu Leyssenne, Naïade, Jérémie Fleury, Arnaud Demaegd, et à Bibi une sorte de "carte blanche" pour reprendre une de ses images à notre sauce.

Et j'ai choisi de charcut...plag...rendre hommage à "River Dragons", un jeu de Roberto Fraga, édité par Matagot, et donc illustré brillamment par l'ami Pierô.

 

Je cherchais à reprendre une illustration de Pierô plutôt dynamique, et celle-ci, en plus de ses couleurs fraîches et de son ambiance fun, me semblait parfaitement convenir. Elle me permettait aussi de faire un jeu de mot bien pourri ("River Dagon"...), tout en faisant référence à "La Nuit du Grand Poulpe", jeu que j'ai illustré pour Superlude en 2014.

Dagon est le nom d'une monstrueuse entité aquatique issue du Mythe de Chtulhu, écrit par H.P Lovecraft ; "La Nuit du Grand Poulpe" s'inspirait très librement de cet univers, avec une bonne grosse couche de "cartoon" dedans.

J'ai placé éhontément Pierô dans la peau du papa indigne, laissant lâchement sa joueuse progéniture se dépatouiller avec le monstre...

 

 

Merci encore à lui de m'avoir invité dans ses pages !

Vous pourrez sans doute trouver Pierô et son bouquin lors du prochain Festival International des Jeux de Cannes, soit sur le stand Ilinx soit rôdant dans les allées du palais : allez donc le voir ; le bougre ne mord pas, et gribouille debout pas trop mal ( c'est peut-être un détail pour vous, mais...) !

Mais par contre, qu'est-ce qu'il parle....

Repost 0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 00:01

Les Poilus est un jeu de société de Juan Rodriguez et de Fabien Riffaud, édité par Sweet November, et illustré par Tignous, peu de temps avant son assassinat le 7 janvier 2015 à la rédaction de Charlie Hebdo.

 

"L'amitié plus forte que la Guerre ?" Voici le sous-titre du jeu.

Et il illustre parfaitement l'ambiance et la mécanique du jeu : les joueurs, des Poilus de la 1ère Guerre Mondiale donc, devront se serrer les coudes pour survivre et s'en sortir si possible tous ensemble.

Les Poilus ne prône pas la guerre, bien au contraire.

C'est pourquoi les auteurs, l'éditeur ont tenu à proposer dans les festivals des pays concernés des cartes bonus gratuites mettant en scène également des personnages de soldats allemands, anglais, américains,... Pour montrer des humains avant tout, projetés dans l'horreur de la guerre.

Et j'ai eu la chance et le plaisir que Juan Rodriguez m'invite avec d'autres illustratrices et illustrateurs de jeux de société à partager un peu cette aventure particulière. Parmi ce p'tit monde : Christine Deschamps (Vikings, Le petit Prince,...), Xavier Collette (Mystérium, Abyss,...), Jérémie Fleury (Fourberies, Oceanos,...), Naïade (Tokaïdo, Seasons,...) , et David Boniffacy (Crazy Time, Il était une forêt,...)

 

 

Tous les 6, nous étions en charge des soldats américains ; le mien devait notamment être afro-américain. Et en faisant un peu de recherche documentaire, je suis tombé sur l'histoire du 369ème régiment d'infanterie, composé essentiellement de noirs américains surnommés les "Harlem Hellfighters". Ces soldats furent incorporés aux troupes françaises, et combattis à leurs côtés.

J'ai particulièrement voulu rendre hommage à l'un d'entre eux, James Reese Europe, qui participa avec son orchestre à l'importation du ragtime en Europe.

Vous pourrez même trouver dans le numéro 91 du magazine Plato un petit scénario pour le jeu le concernant, ainsi que ces 6 cartes bonus.

 

La musique adoucit les moeurs...

 

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 00:12

Après le plateau, les cartes !

Dans Les Aventuriers du rail : mon premier voyage, vous devez réaliser des "tickets", c'est à dire des liaisons entre différentes villes. Ces liaisons sont composées d'un nombre variable de tronçons d'une même couleur. Il vous faudra donc arriver à piocher le nombre exact de cartes "Wagons" pour compléter les liaisons en question. En gros :)

Et voici donc les dites cartes "Wagons", chacune devant être sans équivoque concernant leur couleur ( rouge, vert, bleu, jaune, noir, blanc). Ces cartes devaient faire légèrement référence aux cartes de la version adulte, notamment dans la composition (vue de profil), mais en plus fantaisiste au niveau du design des wagons.

Le petit plus : sur chaque carte, un ou plusieurs animaux venant "raconter" une petite scène, apporter un peu de vie.

En arrière-plan, un petit décor suggéré en rapport avec une région des Etats-Unis : le bayou , le nord Canadien, la Californie, etc...

 

 

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 00:23

J'avais prévenu.

2017 sera champêtre !

La nouvelle version de Schotten Totten, un jeu de Reiner Knizia, publié par Iello, et illustré par Bibi, est sortie déjà il y a quelques mois, mais je n'avais toujours pas terminé ma série d'articles sur le sujet.

Après une bonne présentation des différents personnages réalisés pour le jeu, voici un peu de verdure !

Dans Schotten Totten, jeu se jouant à 2, le but est de contrôler un certain nombre de bornes constituant une frontière entre 2 clans adverses. Ceci grâce à des combinaisons de cartes type "suite de couleur", "brelan", etc... que vous posez devant chaque borne que vous tentez de revendiquer. Le joueur ayant la combinaison la plus forte remporte ladite borne. Voilà pour faire trèèès simple et rapide concernant les règles.

Mon travail était donc de réaliser 9 bornes/tuiles différentes, pouvant se coller les unes aux autres pour constituer une frise, une frontière un peu sympa. J'ai tâché de donner un thème à chaque tuile, rappelant l'univers celtique/écossais déjà mis en place avec les personnages : tuile avec des chardons, la poule de la couverture du jeu, des flèches au sol, etc...

 

Et toujours pour appuyer le thème de la frontière, du terrain à conquérir, je devais m'occuper des dos de cartes : la tonalité printanière pour les cartes de base, et la tonalité automnale pour les cartes spéciales dite Tactiques, possédant des effets chaotiques et retors.

La prochaine fois, on parlera aussi décors, grands espaces, etc...mais pour un autre jeu !

A + !

Repost 0
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 14:38
2017, l'année champêt' ?!

 

Et voilà, ça y est : un peu de dépoussièrage, et ce blog va commencer à reprendre un peu du poil de la Bête !

 

Comme le suggère la petite animation ci-dessus, la fin de l'année 2016 a été bien chargé, avec, entre autre, un projet de jeu de société réalisé pour un gros éditeur américain (j'en reparlerai, vous pensez bien...:) )

Et en attendant de pouvoir vous parler des projets passés et à venir, je vous souhaite surtout un très bon début d'année 2017 ! Plein de bonnes choses pour vous et vos proches, pour vos projets, pour l'Humanité en général ( elle en a besoin, l'Humanité, d'humanité...)

A très très bientôt donc !

 

 

Comme le suggère la petite animation ci-dessus, la fin de l'année 2016 a été bien chargé, avec, entre autre, un projet de jeu de société réalisé pour un gros éditeur américain (j'en reparlerai, vous pensez bien...:) )

Et en attendant de pouvoir vous parler des projets passés et à venir, je vous souhaite surtout un très bon début d'année 2017 ! Plein de bonnes choses pour vous et vos proches, pour vos projets, pour l'Humanité en général ( elle en a besoin, l'Humanité, d'humanité...)

A très très bientôt donc !

2017, l'année champêt' ?!
Repost 0
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 00:53

L'hiver dernier, j'ai encore eu l'occasion de travailler sur un "grand ancien" du JDS, à savoir "Les Aventuriers du rail" d'Alan R. Moon ( et édité par Days of Wonder). Et plus précisément sur la version "Juniors" destinée notamment au marché de la grande distribution US .

L'univers ferroviaire n'est a priori pas un de mes univers de prédilection, mais, outre le fait de travailler sur une licence aussi célèbre, le défi graphique était justement intéressant ( Et puis, je connais aussi un p'tit gars fan de trains.. ça a pesé dans la balance ! :) )

Cette version est toutefois disponible en France depuis vendredi dernier, dans toutes les bonnes boutiques ( et même à la Feunac, m'a-t-on dit)

Pour la couverture, l'idée générale de cette version à partir de 6 ans était de reprendre les codes de la gamme "adulte" (illustrée par le talentueux Julien Delval) ( locomotive au centre, un univers plutôt "début 20ème"/grande époque de l'aventure ferroviaire,...), mais de rajouter une couche un peu "mystérieuse", suggérant l'aventure façon "Hugo Cabret", et de se rapprocher ainsi des couvertures que l'on peut voir en littérature jeunesse par exemple.

J'ai donc tâché de rendre les personnages plus présents, au centre, devant la locomotive ; des personnages d'enfants façons "The Little Rascals" ou "L'autobus à l'Impériale", et rappelant les personnages adultes de la boîte de base "pour grands".

 

 

 

Repost 0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 00:44

Cet été, les Jeux Olympiques n'avaient pas seulement lieu au Brésil, mais aussi... en Ecosse !

La preuve en images :

 

Lancé de tronc d'arbre...

 

Rugby...

 

Tir à l'arc...

 

 

 

Lutte greco-romaine ( dans la boue)...

 

Lutte greco-romaine ( à l'aveugle, au bord de la falaise)...

 

 

100 m para-olympique...

 

Polo (sur mouton blackface)...

 

 

Vous l'aurez donc deviné : fairplay, stratégie, sang-froid et force brute sont de mise à Schotten Totten !

Repost 0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 00:22

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?!"

Sisi, les éclaireurs sont formels : Schotten Totten, le célèbre jeu à 2 de Reiner Knezia, et illustré par votre humble serviteur pour cette version 2016 éditée par Iello, sort aujourd'hui dans toutes les bonnes boutiques de France et de Navarre !

De quoi occuper vos courtes soirées d'été à grands coups de coups tordus et autres fourberies !

 

Et souvenez-vous : Il ne peut en rester qu'un !!:)

 

Repost 0