Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portfolio

Facebook

Mais qui est Djib ?!

 

Diplômé de l'école Emile Cohl (Lyon) en 1999, je débute ma carrière professionelle chez Eden Games en tant que dessinateur sur la préproduction du jeu vidéo Kya : Dark Lineage (PS2). J'apprends la 3D sur le tas, et finis par travailler sur les personnages et les décors 3D du jeu. A sa sortie, en 2003, et ce jusqu'en 2007, j'enchaîne sur Alone in the Dark 5 (XBox 360).


C'est  en septembre 2007 que je prends mon envol pour devenir illustrateur freelance, en travaillant pour l'édition de jeu de rôles ( Pathfinder (Paizo Publishing), COPS, Helldorado, INS/MV (Asmodée), Chroniques Oubliées, Polaris, Shadowrun, Pavillon Noir, le magazine Black Box ( Black Book Editions), le magazine Dragon Rouge (Play Factory).), mais aussi pour l'illustration jeunesse (avec le magazine de fantasy Chaudron Magique (Milan presse) de 2008 à 2011, le Grand livre des aventuriers (Fleurus)) et l'édition de jeux de société (Ultimate Warriorz (Pulsar Games), La Nuit du Grand Poulpe (Superlude) et de jeux de cartes (Drakerz (Péoléo)).


Depuis septembre 2008, j'ai également  le plaisir d'enseigner l'anatomie artistique pour les 1ères années d'Esia 3D.


 

Et en 2009, je commence à faire mes armes dans l'art séquentiel, avec la sortie d'une histoire courte dans le collectif lyonnais Projet Bermuda, édité par la librairie Expérience ; l'histoire d'une manucure cyborg : cette chère Cynthia... Et en juin 2011, je passe de 3 à 6 pages dans le Projet Bermuda 3ème du nom, avec la mini-histoire Cloaca Maxima et ses p'tits monstres des égoûts. Un album complet est d'ailleurs en préparation en ce moment chez Akileos !

 

Pour me contacter, allez tout en bas en bas de la page, et cliquez sur...contact !

Articles Récents

Dernières publications

AVRIL 2014 :
LNGP_WIPBox_Icone.jpgLa nuit du Grand Poulpe (Superlude)

JANVIER 2013 :

PB CB5

Casus Belli 5 (Black Book Editions) 

PB Drakerz
Drakerz Confrontation (Péoléo)

NOVEMBRE 2012 :

PB NPCCodex
NPC Codex (Paizo Publishing)

OCTOBRE 2012 :

PB CB4

Casus Belli 4 (Black Book Editions) 

SEPTEMBRE 2012 :

PB Artifacts
Artifacts and Legends (Paizo Publishing)

JUILLET 2012 :

PB CB3

Casus Belli 3 (Black Book Editions) 

AVRIL 2012 :

PB Isles
Isles of the Shackles (Paizo Publishing)

FEVRIER 2012 :

PB DW
Distant Worlds (Paizo Publishing)

PB CB2
Casus Belli 2 (Black Book Editions) 

DECEMBRE 2011 :

PB Bestiary3
Bestiary 3 (Paizo Publishing)

PB Casus01
Casus Belli 1 (Black Book Editions)

NOVEMBRE 2011 :
PB UW
Ultimate Warriorz : Tribal Rumble (Pulsar Games) 

AOÛT 2011 :

PB CC Shadows
Pathfinder : Shadows of Gallowspire/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUILLET 2011 :

PB CouvCM10
Chaudron Magique n°10 (Milan Presse)

PB CC Ashes
Pathfinder : Ashes at Dawn/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUIN 2011 :

PB Bermuda3

Projet Bermuda 3 (Librairie Expérience)

PB Wake

Pathfinder : Wake of the Watcher/Carrion Crown (Paizo Publishing)

MAI 2011 :

PB ArtbookCFSL05
Artbook CFSL 05 (CFSL Ink)

PB CC Broken

Pathfinder : Broken Moon/Carrion Crown (Paizo Publishing)

AVRIL 2011 :
PB CC TrialPathfinder : Trial of the Beast/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB CM9

Chaudron Magique n°9 (Milan Presse)

MARS 2011 :

PB HauntingOfHarrowstone
Pathfinder : Haunting of Harrowstone/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB PlayersGuide
Pathfinder : Player's guide/Carrion Crown (Paizo Publishing)

JANVIER 2011 :

PB Creatures

Créatures/Polaris (Black Book Editions)

PB CM8 couv
Chaudron magique n°8 (Milan Presse)

OCTOBRE 2010 :

PB GhostCartels

Cartels fantômes//Shadowrun (Black Book Editions)

SEPTEMBRE 2010 :

CM8 couv
Chaudron Magique n°7 (Milan Presse)

JUIN 2010 :

CM6 Couv
Chaudron Magique n°6 (Milan Presse)

MARS 2010 :

Mixman Couv
Mixman n°5 (Milan Presse)

CM5 Couv

Chaudron Magique n°5 (Milan Presse)

DECEMBRE 2009
:

CM4 couv

Chaudron Magique n°4 (Milan Presse)

OCTOBRE 2009 :


Le grand livre des Aventuriers (Fleurus)

SEPTEMBRE 2009 :


Chaudron Magique n°3 (Milan Presse)

JUILLET 2009 :


Univers/Polaris (Black Book Editions)


SOX/Shadowrun (Black Book Editions)


Artbook03 (CFSL/Ankama Editions)

JUIN 2009 :


Projet Bermuda : 2 (Librairie Expérience)


Les Chroniques Oubliées : le jeu d'initiation (Black Book Editions)


Chaudron Magique n°2 (Milan Presse)

Radio Karto

Coups d'coeur

BD :


PB Tzarom01

 

PB Tzarom02

 

L'honneur des Tzarom (Lupano/Caueet)

 

PB Portugal

 

Portugal (Cyril Pedrosa)

 

PB AngusAngus (Donsimoni)

 

PB ZombilleniumZombillénium (De Pins)

 

PB Apocalypse

Apocalypse à Carson City (Guillaume Griffon)

 

PB DarkVictory

Batman : Dark Victory (Jeph Loeb/Tim Sale)


 

PB SouvenirsMamette

Les souvenirs de Mamette (Nob)



Pinocchio (Winshluss)


Watchmen (Alan Moore/Dave Gibbons)



Freaks' Squeele t.2 (Florent Maudoux)


CINE :

 

PB Sucre

Le sucre (Jacques Rouffio)

 

PB Habemus

Habemus Papam (Nanni Moretti)

 

PB ChatLe chat du rabbin ( Antoine Delesvaux/Joann Sfar)

 

PB BSBlack Swan (Darren Aronofsky)

 

PB Rosemary

 

Rosemary's baby (Roman Polanski)

 

PB Tamara


Tamara Drewe (Stephen Frears)

 

PB ToyStory

Toy Story 3 (Lee Unkrich)

 

PB KickAss

 

Kick Ass ( Matthew Vaughn )

 

PB Dragons

Dragons ( Chris Sanders et Den DeBlois )

 

PB GhostWriter

 

Ghost Writer ( Roman Polanski )

 

PB Shutter


Shutter Island ( Martin Scorsese )

 

 

 


Coraline (Neil Gaiman/Henry Selick) 

Les vacances de M.Hulot (Jacques Tati)



LIVRES :

 

PB NeverwhereNeverwhere (Neil Gaiman)

 

La vérité (Terry Pratchett)


 

Le cinquième éléphant (Terry Pratchett)


La horde du contrevent (Alain Damasio)

 

Artbooks :

 

PB Darksiders

 

The Art of Darksiders

 

PB ArtOfD9

The Art of District 9

 

PB HowTo

Art of How to train your dragon (Tracey Miller-Zarneke)

 

PB ArtOfKFP

  Art of Kung-Fu Panda (Tracey Miller-Zarneke) 


PB Proto

Proto (Mathieu Lauffray)

 

PB Whitlatch

Animals : real and imagined (Terryl Whitlatch)


 
DVD :

 

PB Sunshine

Sunshine (Danny Boyle)


 

PB promets

 

Promets-moi (Emir Kusturica)

 


 

PB BBTheory

The Big Bang Theory (Chuck Lorre/Bill Prady)

 

PB AngelHeart

Angel heart (Alan Parker)

 

PB AtameAttache-moi (Pedro Almodovar)

 

 

PB TheWall

The Wall (Alan Parker)

 

PB HistoryViolence


A history of violence (David Cronenberg)

 

PB Zombieland

 

Bienvenue à Zombieland (Ruben Fleischer)

 

 

PB District9District 9  (Neill Blomkamp)

 

 

Death proof (Quentin Tarantino)


L'impasse (Brian de Palma)

Arsenic et vieilles dentelles (Frank Capra)

Certains l'aiment chaud (Billy Wilder)

 

ZIZIK :

 

PB Velociraptor

 

Velociraptor (Kasabian)

 

PB BNNManual for successful rioting (Birdy Nam Nam)

 

PB Blur1313 (Blur)

 

PB Eiffel

 

A tout moment (Eiffel)

20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 00:51

Pas de nouvelles images cette semaine...

Mais un petit article, histoire de marquer le coup : mes 40 ans tous frais, mes 10 ans de "carrière" en tant qu'illustrateur freelance, les 11 ans de ce blog,...

Il s'est passé pas mal de choses pendant ces 10 dernières années, tant sur le plan personnel que professionnel ; j'évoque un peu (trop ?) tout cela dans une interview réalisée cet été avec Jeux Viens à Vous, lisible notamment en 2 parties sur le site de Tric Trac : et .

En espérant que vous me suivrez pendant les 10 prochaines années...

 

A bientôt pour de vraies nouvelles choses ! :)

Repost 0
Published by Djib - dans Divers
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 11:23

Place aux "Vieux fourneaux" pour le 4ème et dernier personnage jouable de Wizards Wanted : le magicien de la Nature !

Biberonné aux albums d'Astérix pendant ma jeunesse, on ne se refait pas, c'est donc tout naturellement qu'est né ce druide féru de potions (frelatées ?!) et de champignons...

L'idée de départ était de le faire voyager dans un chaudron magique possédant des pattes, un peu en hommage au Bagage de Terry Pratchett. Ce chaudron lui servant à la fois de véhicule, de maison (façon Diogène) et de récipient pour collecter la poussière de pixie.

 

Et puis, suite aux retours de Nick Hayes, l'auteur du jeu, le chaudron, trop métallique, pas assez "naturel", est devenu une souche d'arbre vivante : on a un peu perdu en simplicité et lisibilité de forme générale, mais on a gagné clairement en cohérence de propos.

 

 

 

 

 

 

Pour le fétiche, on reste toujours dans l'alliance d'une base de pierre avec ici des éléments végétaux en rapport avec le domaine de magie du personnage :

 

 

 

La prochaine fois, je vous parlerai de la genèse des 2 catégories de pixies présentes dans le jeu ; à bientôt !

Repost 0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 00:30

Le 2ème personnage féminin jouable de Wizards Wanted est la "Wizard of Energy Magic": une magicienne spécialisée dans les effets pyro/électro-techniques !

Comme pour les précédents personnages, je souhaitais lui attribuer une culture et un style facilement identifiables : elle sera donc une artiste de cirque/artiste martiale venant d'une contrée orientale. Une tête brûlée, agile et rapide, très à l'aise en représentation et experte en feux d'artifice !

Les tons orangé-jaunes se sont  très vite imposés, ainsi que son esthétique générale, d'influence chinoise. Son totem, le dragon, me semblait couler de source à ce stade...

La posture devait montrer son potentiel d'agilité, son dynamisme. Je l'imaginais bien parcourir le royaume en courant. Vite, très vite...

La première version de ce personnage comportait un bâton dont les extrémités étaient faites de cristal ou d'ambre, et permettant d'absorber la poussière de pixie.

 

Jugé, à raison, trop agressif, j'ai modifié par la suite le bâton : les cristaux pointus sont devenus des lanternes chinoises permettant de capturer la poussière, et servant de source d'éclairage. De plus, l'aspect sphérique des lanternes fait écho à ses deux chignons, à ses bracelets. J'ai aussi davantage affublé la magicienne d'un équipement de voyage : cape, natte pour dormir au sol, etc...

 

L'habituelle vue de profil pour les besoins de la sculpture de la figurine ; une version avec le bras, une autre sans :

 

Et la version finale, en couleurs, avec un zoom sur le visage ; le symbole sur ses chignons représente, au choix, un éclair, mais aussi un dragon simplifié :

 

Toujours d'après une base de Nick Hayes, l'icône symbolisant son domaine de magie :

 

Sans surprises, la créature sculptée pour son fétiche est un dragon, lui aussi fait de pierre pour la base, et d'ambre pour les pointes/crocs/écailles :

 

Son plateau de joueur :

 

Et le résultat "en dur", avec sa figurine !

 

Repost 0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 00:59

Aujourd'hui, je vais vous parler de la genèse d'un autre magicien jouable dans Wizards Wanted, à savoir le "Wizard of Illusion Magic".

C'est un magicien qui tenait à coeur à Nick Hayes, l'auteur du jeu. Alors que j'étais un peu plus libre sur le design des autres personnages, pour celui-là, il souhaitait vraiment que le magicien final se rapproche du croquis initial qu'il m'avait fait passer.

On a donc affaire à un personnage avec un look très étrange, expert dans le domaine des Illusions donc. Ce que j'avais identifié comme un gros nez sortant de dessous sa capuche est en fait un bec ; le personnage semble ainsi être un gros clin d'oeil au Seigneur du Changement, Tzeentch, de l'univers Warhammer.

Nous sommes donc parti sur des motifs rappelant l'élément de l'Air : des spirales, des nuages, de la fumée...et la couleur associée de ce personnage sera le bleu. Etant ce qui se rapproche le plus du "sorcier classique", dès le départ, je l'ai affublé d'un grimoire étrange et d'un sablier que l'on peut retrouver parfois dans certaines représentations de nécromant (même si ce personnage n'en ai pas un.) Le sablier allait me servir comme réceptacle de poussière de pixie. Sinon, pour voyager à travers le royaume, je l'imaginais se déplacer en légère lévitation, enrobé de fumée, ou sur un petit nuage...

Mais cette première version était trop éloignée de ce que Nick avait en tête, et sa silhouette était trop complexe pour être adaptée en figurine simplifiée : les volutes/spirales de son habits auraient été trop délicat à reproduire, trop fragiles...

 

J'ai donc travaillé ensuite sur une version plus compacte. Mais pour le coup, beaucoup trop...Car Nick souhaitait que la capuche soit plus dégagée du reste de la silhouette...

 

Et la 3ème fois, ce fut la bonne ! Le nez est devenu un bec, le sablier a pris plus d'importance, et la posture est devenue plus stoïque. Mais je trouvais toutefois qu'il manquait encore un truc pour rendre le personnage encore plus étrange...

 

Cependant, j'ai tout de même enchainé sur le "turn-around" afin de vite lancer la sculpture :

 

 

C'est au moment du rendu final que j'ai rajouté le 3ème oeil, sur le médaillon, parce que 3, c'est bien, et 3 yeux, c'est encore plus étrange que 2 :)

 

 

 

Là aussi, toujours d'après une base fournie par Nick, j'ai pu travailler sur l'icône de ce domaine de magie :

 

 

Le fétiche "des Illusions" a lui aussi un base de pierre, mais ici, les plumes remplacent les poils ! Comme pour son personnage associé, la créature représentée (un "poulpoeil") semble venir d'une autre dimension...

 

 

Pour le petit plateau de joueur, pas de surprise : du fer forgé de la même couleur que celui du sablier et du grimoire, des volutes,...

 

 

Et pour finir, la figurine et son plateau !

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 00:38

Dans Wizards Wanted, vous incarnez un des 4 magiciens disponibles dans la boîte de jeu. Chacun dispose de sa propre spécialité, son propre domaine de magie : Illusion, Nature, Règne animal, Energie (feu, foudre,...)

Pour des raisons évidentes de gameplay et de lisibilité, chaque personnage possède une gamme colorée unique, que l'on retrouve dans son look, mais aussi dans ces sorts, ses icônes, etc...

Et ces 4 magiciens recherchent la même chose : la fameuse poussière de pixie (symbolisée par la couleur rose/fushia), qui leur permet de catalyser leurs futurs sorts. Ils doivent donc parcourir le royaume pour acheter cette source de magie auprès des pixies ; au taux le plus avantageux bien sûr !

Le gameplay de Nick Hayes, l'auteur des mécaniques du jeu, étant pas mal basé sur le voyage aux 4 coins du royaume/plateau de jeu, ainsi que l'achat/la récolte de la poussière magique, il était important pour moi de présenter 4 personnages hauts en couleurs et si possible aux cultures bien différentes. Chacun a sa propre façon d'aborder la magie, de récolter et de conserver la poussière ; ils viennent sans doute de contrées lointaines, aux limites du royaume...

Et aujourd'hui, on va parler de la benjamine du groupe, à savoir la Magicienne du Règne animal.

Pour chaque personnage jouable, j'ai donc cherché rapidement leur "moyen de transport" : comment voyagent-ils à travers le monde ? Ont-ils un "véhicule", une monture ? Utilisent-ils leurs pouvoirs pour se déplacer ? etc...Les visualiser le plus vite possible en tant que "magiciens/aventuriers/voyageurs" me semblait nécessaire.

C'est sans doute parce que j'ai été pas mal marqué par Les Royaumes du Nord de Philip Pullman que cette image de petite fille à cheval sur un ourson blanc m'est venue tout de suite. Cette magicienne du Règle animal sera donc une sorte de "sauvageonne" nordique ( rouquine, forcément), possédant quelques traits animaliers : yeux de rapaces, griffes, queue de félin, bois de cervidé,...Ses oreilles pointues renforcent ses potentielles origines féériques.

Le public ciblé étant plutôt familial, même si les mécaniques ne sont pas simplistes, ce personnage d'enfant allait me servir d'élément phare pour la couverture du jeu.

Est venu ensuite un croquis au trait plus détaillé, ainsi qu'un rapide "turn-around" avec quelques indications, destiné au sculpteur qui modélisera les futures figurines du jeu. Au passage, on peut voir que j'ai rajouté une sorte de pot à sa ceinture, afin qu'elle puisse récupérer la poussière de pixie. D'un point de vue gameplay, il n'en découle aucune mécanique, mais j'aime bien imaginer ce genre de cohérence qui donne un peu plus de vie, d'existence au personnage :

 

Le résultat final, avec quelques détails :

 

 

Dans Wizards Wanted, chaque type de magie est symbolisée par une icône, que l'on retrouve sur les petits plateaux des joueurs, mais aussi sur les cartes "Jobs". J'ai donc pu travailler ces symboles sur une base fournie par l'auteur du jeu, Nick Hayes. Ici, la couleur de la magie du Règne animal est le rouge, et sera donc utilisée pour tous les sorts de ce type :

 

Dans le jeu, il est également possible de récupérer des fétiches liés à un certain type de magie. Des objets donnés par les pixies, et qu'elles fabriquent avec les matériaux du coin. Il me semblait intéressant d'inclure des matériaux en rapport direct avec les domaines de magie : ici, pour le règne animal, une base de pierre en forme de renard, ornementée de poils de fourrure.

 

Chaque joueur dispose aussi d'un petit plateau aux couleurs de son personnage, rappelant son domaine de magie et sa "culture" , et lui permettant de stocker ses gemmes symbolisant sa réserve de poussière de pixie. Ici, j'ai donc utilisé des motifs d'animaux et d'entrelacs en fer forgé.

 

 

Et pour finir ce premier article consacré à la genèse de ces 4 magiciens, voici une photo montrant une partie de ce plateau de joueur, ainsi que la figurine associée !

 

 

A bientôt !

Repost 0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 00:06

"Quand j'étais petit..."

...,né en 1977, j'ai passé pas mal d'heures, allongé sur la moquette de ma chambre, à jouer avec mes "Musclors". Je ne loupais pas un seul des épisodes de la série "Les Maîtres de l'Univers", je dévorais les petites BD (dont certaines dessinées par Bruce Timm, l'un des futurs papas de la série animée légendaire Batman de 1992) présentes dans chaque blister.

Je pense même que cet univers de Science-Fantasy, créé par la société de jouets Mattel, est assez fondateur, que soit pour mes goûts de consommateur d'univers fantastiques mais aussi de dessinateur.

Et plus de 30 ans plus tard, voilà que j'ai eu la chance de travailler pour la branche "jeux de société" de Mattel. Comme quoi, hein... "La vie, c'est comme une boîte de chocolats...." :)

J'ai donc travaillé sur Wizards Wanted, un jeu de plateau du game-designer "French friendly" Nick Hayes, sorti cet été en anglais à la GenCon d'Indianopolis. Une version allemande verra le jour pour le salon d'Essen 2017, et prochainement une version francophone pour le Québec.

Dans Wizards Wanted, vous incarnez un des quatre magiciens jouables, devant parcourir un royaume imaginaire, à la recherche de travaux à accomplir et de notoriété : secourir la chèvre du paysan du coin, faire fuir le troll qui bloque la route principale, organiser un festival pyrotechnique, etc... Le meilleur magicien deviendra officiellement la/le magicienne/magicien attitrée/é du roi !

Je vous propose aujourd'hui un petit "making of" rapide sur la couverture :

J'ai tout d'abord proposé à David Tucker, mon directeur artistique sur ce projet, et à Nick Hayes, 2 projets de couvertures assez opposés dans leur approche.

Le premier est le plus "narratif" des deux ; davantage basé sur l'ambiance de découverte, les grands espaces, le mystère : les 4 magiciens jouables, de dos, contemplent le but de leur périple, le château du roi. Ils le dominent, l'entourent.

 

 

Le deuxième projet met clairement plus les personnages en avant, et notamment la "Wizard of Animal Magic" : une petite sauvageonne venue du Nord, mi-animal mi-humaine, chevauchant un (petit) ours blanc. Le but du jeu étant de récupérer de la poudre de pixie afin de catalyser ses sorts, le personnage lance son rapace à la poursuite d'une de ces créatures... On peut voir les autres magiciens en train d'accomplir des prouesses en rapport avec leur domaine de magie : Illusion, Energie, Nature, etc...

En arrière-plan, le château royal : on peut imaginer que les 4 magiciens ont atteint leur but, et font démonstration de leurs talents pour épater la Cour.

C'est cette version qui sera retenue pour la couverture finale :)

 

 

Vient ensuite la version couleurs de ce premier croquis.

Dans le jeu, la poudre de pixie est symbolisée par des gemmes roses. L'idée au départ était donc d'utiliser cette couleur pour tous les effets spéciaux liés à la magie...

Sur ce croquis, j'ai modifié l'orientation de la tête de l'ours pour le connecter davantage avec l'action de la chouette.

 

 

La scène avec la chouette prenant finalement trop de place par rapport au futur placement du titre, David m'a suggéré à raison de l'enlever : on garde la chouette, mais celle-ci revient dans la main de la magicienne, et semble tourner un regard curieux vers la pixie qui détale à tire d'ailes...

Autres modifications : les expressions de l'ours et du renard polaires qui deviennent moins menaçantes, et les 2 magiciens les plus en arrière-plan sont davantage ramenés en avant.

 

Le rose "magique" et l'ambiance violacée de l'arrière-plan ayant tendance à s'annuler et à rendre le tout peu lisible, on opte finalement pour une ambiance "nuit tombante", histoire d'apporter plus de contrastes. Le château est assombri pour faire davantage ressortir les 4 magiciens et leurs effets spéciaux.

 

 

Voici enfin une étape de la couverture finale : la petite rouquine a été réduite, même si elle se trouve toujours au premier plan. Le département marketing insistait pour que chaque personnage jouable soit bien présent "à l'écran" ; il fallait éviter le plus possible que l'un d'entre eux ne tire trop la couverture à lui.

 

Et la couverture finale !

Où l'effet "rose/girly" a été fortement diminué :) Wizards Wanted est vraiment un jeu familial, multi-genres. Encore une fois, le département Marketing craignait que les effets spéciaux trop roses ne soient trop connotés "jeu pour filles"...

Pour l'histoire, les magiciens se servent donc toujours bien de la poussière de pixie, rose, comme catalyseur, mais les effets magiques produits sont aux couleurs de leur école de magie. Cela donne un petit côté "Power Rangers" à la couverture, mais le message est en effet plus clair pour tout le monde.

 

 

 

 

 

Au final, cette couverture a été une sacrée "bataille" vraiment enrichissante, et allant toujours dans l'intérêt du jeu. Une très belle collaboration entre les différents acteurs/secteurs. Et je crois qu'elle produit son petit effet outre-atlantique en ce moment...C'est une belle récompense !

La prochaine fois, je parlerai plus en détails du processus de création des personnages principaux. En attendant, voici un aperçu du produit final de la boîte :

 

 

A bientôt !

 

 

Repost 0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 00:35

J'ai toujours beaucoup aimé ce titre du tome 2 d'une des meilleures(à mes yeux) BD "post-apo" franco-belge de tous les temps, à savoir "Jeremiah" d'Hermann...

Le sable donc, le vent brûlant du désert,...

Il s'agit exactement du thème d'une nouvelle faction pour Clash of Rage, créée pour la campagne KickStarter de mai dernier. Encore une fois, Frédéric Guérard, l'auteur du jeu, a cherché à "tordre" un peu l'esthétique med-fan classique avec ces amazones d'un genre particulier :

"La Cohorte mécanique : Il s'agit d'un clan composé exclusivement de femmes. Ce sont des pillardes du désert, et elles ont un look steampunk à la "Mad Max". Ce sont des humaines, de différentes morphologies, avec des traits d'Afrique du nord/Arabie. Ce sont des roublardes, donc elles doivent avoir des équipements rafistolées, elles ont des balafres, des pansements, montrant leur vie guerrière. Elles ont des attitudes fières et provocatrices, cheveux au vent, avec un côté légèrement désinvolte propre aux bandits."
 
Des noms aux consonances "armée romaine", un look "mad max"/steampunk, tout en restant suffisamment "mediéval-fantastique", une thématique orientale...et cerise sur le makrout, j'ai tâché de les lier à un animal totem, le scorpion. Pas mal de contraintes donc pour créer ce nouveau clan, mais qui ont généré un chouette défi !
 
Et j'ai commencé par la Méca-guerrière :
" Elle possède une armure lourde steampunk, recouverte d'engrenages au niveau des bras pour décupler sa force. Elle combat avec une énorme masse en métal. C'est une unité très costaude, notamment grâce à son armure. "
 
L'idée générale était encore une fois d'avoir 3 unités aux silhouettes très marquées, tout en conservant une unité de look pour ce clan. Sans surprise, ma méca-guerrière prend les traits d'une femme de bonne corpulence, hommage appuyé au personnage de Mammouth, issue de la BD "Funérailles" (Ankama), de l'ami Florent Maudoux.
 

 

Et là aussi, j'ai déshabillé un peu avant d'habiller...

 

A ce niveau, l'armure et son équipement marchant à l'énergie fossile sont déjà bien établis, mais je bloque sur le casque/heaume : tout risque de bien complexifier la fabrication de la figurine, même si, sur le papier, ça a l'air cool... ça rajoute un petit côté "vieux tank/scaphandre" qui va bien avec le thème du clan.

 

Un test de heaume plus..."toon"...

 

Et puis, finalement, on l'a viré, ce heaume ; le concept étant déjà bien complexe. Le "Plus", cet ennemi du "Bien"....

Où le motif du dard du scorpion devient plus présent : sur les épaulettes, la garde de la massue,...

 

Les quelques indications de dos pour Gregory Clavillier, le sculpteur :

 

Et des détails sur les articulations du bras mécanique, avec un système de "ball joints" assez simple, pour renforcer le côté "cartoon" de notre univers, et pour obtenir une figurine plus stylisée, avec des formes simples :

 

Et voici un premier rendu 3D du personnage : ça claque, encore une fois !!

 

Vient ensuite la Démolisseuse :

"Elle transporte un sac rempli d'explosifs, et elle s'apprête à lancer un bâton de dynamite artisanal. Elle a une armure légère qui remonte sur le côté du visage, pour la protéger des projections des explosions."

Une tête brûlée, adepte des explosifs... Evidemment, je n'arrive plus à me détacher de l'image de Tank Girl et Jink (League of Legends) ; c'est malin...

Tant pis, allons y à fond dans la référence !

Autant la Méca-guerrière était corpulente, autant la Démolisseuse sera brindille/allumette (haha) !! Avec surenchère de bâtons de TNT dans les doigts, façon "bougies d'anniversaire" ("Plaisir d'offrir, joie de recevoir..."), jonglant avec...

Bref, une vraie allumée...

 

 

Pour la Centurionne, " il s'agit d'une meneuse, mais aussi d'une puissante combattante. Elle possède une armure steampunk encore plus élaborée que celle de la Méca-Guerrière, et dotée d'ailes mécaniques lui permettant de voler. Elle combat avec un petit bouclier lui permettant de parer avec rapidité, et une épée ressemblant à une gladius. Elle a un air autoritaire. "

Morphologiquement, dans ma tête, c'était clairement un archétype à la Wonder-Woman : très athlétique, entre la Méca-Guerrière et la Démolisseuse.

Le look de l'armure n'est pas venue tout de suite, mais je savais que je voulais donner un petit aspect "romain" à tout ça, d'où l'espèce de cimier final.

La queue mécanique ne faisait pas partie du brief de base, mais je voulais tenter le coup : d'une part pour donner un look encore plus terrifiant à ce personnage, un look de manticore humaine. D'autre part pour tenter de se servir de cet appendice pour stabiliser la future figurine et lui permettre de tenir au socle tout en gardant la dynamique de la pose. Un sacré défi...

 

Quant au bastion, il était décrit ainsi : " Leur bastion est une forteresse roulante, faite de métal essentiellement, et de planches de bois trouvées ça et là au gré des pillages. Le décor est désertique, chaud, on peut voir au loin des ruines encore fumantes résultant d'un récent pillage. "

Afin d'éviter l'effet "Sandcrawler de Star Wars fait en bois", j'ai continué de surfer sur le motif du scorpion en proposant ceci :

 

Et le résultat final :

 

Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 00:06

Au programme aujourd'hui : le dernier des articles consacrés aux Héros de Clash of Rage, avec un autre duo "fille/garçon" : la très exubérante Voltane, et le très stoïque Eldric !

Voltane la Belliqueuse est de la même espèce que les hommes-loups du clan Godleif, mais en mode "sauvage"/barbare. Bref, une sacrée furie...Grâce à sa wyvern, elle est une des rares unités/figurines du jeu à posséder la capacité de Vol, bien utile lorsqu'il faudra rapidement traverser quelques montagnes pour atteindre son but.

 

Un W.I.P...

 

Et le "traditionnel" croquis rapide pour la vue de dos :

 

Et pour finir, voici Eldric le Commandeur : un être étrange, gigantesque, dont personne n'a jamais vu le visage...

 

La prochaine fois, je parlerai de la génèse d'un nouveau clan pour Clash of Rage ; à bientôt !

Repost 0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 00:43

Les personnages de Heros dans Clash of Rage sont des mercenaires : il faut s'acquitter d'une certaine somme pour pouvoir bénéficier de leurs talents ! La bonne nouvelle, c'est qu'une fois intégrés à votre armée, ils restent en jeu et de votre côté pendant toute la partie.

Et qui mieux qu'Agastos le Corrompu pour symboliser cette mécanique ?! :)

Tout est "trop" chez Agastos : armure en or aux motifs de flammes pour faire écho à son origine démoniaque, profusion de rubis et d'"autoportraits", épée ééééénooorme,...

Concernant la pose, je voulais vraiment montrer qu'Agastos, bien installé sur ses coffres remplis de rubis, ne bougera pas tant que vous ne l'aurez pas payé...

 

 

Et voici un W.I.P de ce que donneront les cartes Heros dans le jeu, avec descriptif de leurs pouvoirs, leur coût, etc...

 

Hekna l'Assassine a été un petit défi avec ses 4 bras, pour moi comme pour le sculpteur, Gregory Clavilier...

Là-aussi, j'imaginais le personnage en train d'éxécuter une danse macabre, faisant pleuvoir les coups à une allure folle, féline.

 

Avec un peu de gymnastique visuelle, on peut combiner les différentes paires de bras entre elles pour produire des postures légèrement différentes mais qui fonctionnent bien également : le bras 1 gauche avec le bras 2 droit, le bras 2 gauche avec le bras 1 droit, etc...

L'idée aussi était d'inclure la dynamique du personnage (sa cape, sa queue, le mouvement de ses bras et courbes des lames) dans un cercle, pour obtenir une pose assez graphique, rappelant certaines représentations de Kali, la déesse hindoue.

 

Et pour finir, un autre croquis très très rapide pour donner quelques indications du dos d'Hekna :

 

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 00:13

La campagne KickStarter de Clash of Rage s'est déjà terminée il y a 3 semaines, ; le temps passe vite...

Comme je vous le disais dans le précédent article, le jeu a pu être financé en moins d'1 heure (50 000 euros), pour atteindre au final une cagnotte d'environ 230 000 euros !

Les 2 363 contributeurs au projet ont donc ainsi pu débloquer une vingtaine de stretch goals (cartes d'équipements, figurines, améliorations de matériel, etc...) venant se rajouter au contenu de la boîte de base. Encore un énorme merci à toutes celles et ceux qui lisent ces lignes et qui ont pu soutenir le jeu !

En attendant de recevoir son ou ses exemplaires(s) chez soi ou d'aller le/les chercher en boutiques (il va falloir être un peu patient :) ), je vais bien sûr continuer d'alimenter ce blog et cette rubrique consacrée aux illustrations du jeu.

Je vous avais déjà montré 2 premiers Heros jouables, Berihn et Neggesh. En voici donc 2 autres !

Razaro l'Exalté :

Frédéric Guérard, l'auteur de Clash of Rage, le décrivait comme une sorte de ronin/guerrier solitaire d'inspiration japonisante, disposant d'un bon score en armure/défense. En plus d'un équipement composé de différents morceaux d'armures ramassés sur les champs de bataille ou bien offerts comme récompense, je lui ai donné une allure assez tourmentée, prêt à bondir, et aucune flèche ne semblant percer sa défense. Ces petits éléments rajoutés quasiment à la fin de la réalisation du personnage ont vraiment permis de lui donner une dimension un peu plus "épique".

Voici un premier croquis de posture pour Razaro ; par contre, je ne me souviens plus du pourquoi je n'ai pas gardé cette pose au final :)

 

 

Ce croquis très, trèèèès rapide, a été réalisé afin de donner quelques indications à Gregory Clavilier, un des sculpteurs du jeu, concernant la vue de dos du personnage :

 

Shamia la Ténébreuse est une magicienne à l'air cruel, capable de se téléporter. Pour ce personnage, je souhaitais faire un petit hommage à la reine Alien, avec son masque-couronne surdimensionné, ainsi qu'à Fatale, l'assasin "frenchy" d'Overwatch, via ses codes couleurs. Tout ça pour faire écho à son look arachnéen, insectoïde. On y retrouve même un clin d'oeil à la Fiancée de Frankenstein :)

 

 

 

Repost 0