Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portfolio

Facebook

Mais qui est Djib ?!

 

Diplômé de l'école Emile Cohl (Lyon) en 1999, je débute ma carrière professionelle chez Eden Games en tant que dessinateur sur la préproduction du jeu vidéo Kya : Dark Lineage (PS2). J'apprends la 3D sur le tas, et finis par travailler sur les personnages et les décors 3D du jeu. A sa sortie, en 2003, et ce jusqu'en 2007, j'enchaîne sur Alone in the Dark 5 (XBox 360).


C'est  en septembre 2007 que je prends mon envol pour devenir illustrateur freelance, en travaillant pour l'édition de jeu de rôles ( Pathfinder (Paizo Publishing), COPS, Helldorado, INS/MV (Asmodée), Chroniques Oubliées, Polaris, Shadowrun, Pavillon Noir, le magazine Black Box ( Black Book Editions), le magazine Dragon Rouge (Play Factory).), mais aussi pour l'illustration jeunesse (avec le magazine de fantasy Chaudron Magique (Milan presse) de 2008 à 2011, le Grand livre des aventuriers (Fleurus)) et l'édition de jeux de société (Ultimate Warriorz (Pulsar Games), La Nuit du Grand Poulpe (Superlude) et de jeux de cartes (Drakerz (Péoléo)).


Depuis septembre 2008, j'ai également  le plaisir d'enseigner l'anatomie artistique pour les 1ères années d'Esia 3D.


 

Et en 2009, je commence à faire mes armes dans l'art séquentiel, avec la sortie d'une histoire courte dans le collectif lyonnais Projet Bermuda, édité par la librairie Expérience ; l'histoire d'une manucure cyborg : cette chère Cynthia... Et en juin 2011, je passe de 3 à 6 pages dans le Projet Bermuda 3ème du nom, avec la mini-histoire Cloaca Maxima et ses p'tits monstres des égoûts. Un album complet est d'ailleurs en préparation en ce moment chez Akileos !

 

Pour me contacter, allez tout en bas en bas de la page, et cliquez sur...contact !

Articles Récents

Dernières publications

AVRIL 2014 :
LNGP_WIPBox_Icone.jpgLa nuit du Grand Poulpe (Superlude)

JANVIER 2013 :

PB CB5

Casus Belli 5 (Black Book Editions) 

PB Drakerz
Drakerz Confrontation (Péoléo)

NOVEMBRE 2012 :

PB NPCCodex
NPC Codex (Paizo Publishing)

OCTOBRE 2012 :

PB CB4

Casus Belli 4 (Black Book Editions) 

SEPTEMBRE 2012 :

PB Artifacts
Artifacts and Legends (Paizo Publishing)

JUILLET 2012 :

PB CB3

Casus Belli 3 (Black Book Editions) 

AVRIL 2012 :

PB Isles
Isles of the Shackles (Paizo Publishing)

FEVRIER 2012 :

PB DW
Distant Worlds (Paizo Publishing)

PB CB2
Casus Belli 2 (Black Book Editions) 

DECEMBRE 2011 :

PB Bestiary3
Bestiary 3 (Paizo Publishing)

PB Casus01
Casus Belli 1 (Black Book Editions)

NOVEMBRE 2011 :
PB UW
Ultimate Warriorz : Tribal Rumble (Pulsar Games) 

AOÛT 2011 :

PB CC Shadows
Pathfinder : Shadows of Gallowspire/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUILLET 2011 :

PB CouvCM10
Chaudron Magique n°10 (Milan Presse)

PB CC Ashes
Pathfinder : Ashes at Dawn/Carrion Crown (Paizo Publishing)

  JUIN 2011 :

PB Bermuda3

Projet Bermuda 3 (Librairie Expérience)

PB Wake

Pathfinder : Wake of the Watcher/Carrion Crown (Paizo Publishing)

MAI 2011 :

PB ArtbookCFSL05
Artbook CFSL 05 (CFSL Ink)

PB CC Broken

Pathfinder : Broken Moon/Carrion Crown (Paizo Publishing)

AVRIL 2011 :
PB CC TrialPathfinder : Trial of the Beast/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB CM9

Chaudron Magique n°9 (Milan Presse)

MARS 2011 :

PB HauntingOfHarrowstone
Pathfinder : Haunting of Harrowstone/Carrion Crown (Paizo Publishing)

PB PlayersGuide
Pathfinder : Player's guide/Carrion Crown (Paizo Publishing)

JANVIER 2011 :

PB Creatures

Créatures/Polaris (Black Book Editions)

PB CM8 couv
Chaudron magique n°8 (Milan Presse)

OCTOBRE 2010 :

PB GhostCartels

Cartels fantômes//Shadowrun (Black Book Editions)

SEPTEMBRE 2010 :

CM8 couv
Chaudron Magique n°7 (Milan Presse)

JUIN 2010 :

CM6 Couv
Chaudron Magique n°6 (Milan Presse)

MARS 2010 :

Mixman Couv
Mixman n°5 (Milan Presse)

CM5 Couv

Chaudron Magique n°5 (Milan Presse)

DECEMBRE 2009
:

CM4 couv

Chaudron Magique n°4 (Milan Presse)

OCTOBRE 2009 :


Le grand livre des Aventuriers (Fleurus)

SEPTEMBRE 2009 :


Chaudron Magique n°3 (Milan Presse)

JUILLET 2009 :


Univers/Polaris (Black Book Editions)


SOX/Shadowrun (Black Book Editions)


Artbook03 (CFSL/Ankama Editions)

JUIN 2009 :


Projet Bermuda : 2 (Librairie Expérience)


Les Chroniques Oubliées : le jeu d'initiation (Black Book Editions)


Chaudron Magique n°2 (Milan Presse)

Radio Karto

Coups d'coeur

BD :


PB Tzarom01

 

PB Tzarom02

 

L'honneur des Tzarom (Lupano/Caueet)

 

PB Portugal

 

Portugal (Cyril Pedrosa)

 

PB AngusAngus (Donsimoni)

 

PB ZombilleniumZombillénium (De Pins)

 

PB Apocalypse

Apocalypse à Carson City (Guillaume Griffon)

 

PB DarkVictory

Batman : Dark Victory (Jeph Loeb/Tim Sale)


 

PB SouvenirsMamette

Les souvenirs de Mamette (Nob)



Pinocchio (Winshluss)


Watchmen (Alan Moore/Dave Gibbons)



Freaks' Squeele t.2 (Florent Maudoux)


CINE :

 

PB Sucre

Le sucre (Jacques Rouffio)

 

PB Habemus

Habemus Papam (Nanni Moretti)

 

PB ChatLe chat du rabbin ( Antoine Delesvaux/Joann Sfar)

 

PB BSBlack Swan (Darren Aronofsky)

 

PB Rosemary

 

Rosemary's baby (Roman Polanski)

 

PB Tamara


Tamara Drewe (Stephen Frears)

 

PB ToyStory

Toy Story 3 (Lee Unkrich)

 

PB KickAss

 

Kick Ass ( Matthew Vaughn )

 

PB Dragons

Dragons ( Chris Sanders et Den DeBlois )

 

PB GhostWriter

 

Ghost Writer ( Roman Polanski )

 

PB Shutter


Shutter Island ( Martin Scorsese )

 

 

 


Coraline (Neil Gaiman/Henry Selick) 

Les vacances de M.Hulot (Jacques Tati)



LIVRES :

 

PB NeverwhereNeverwhere (Neil Gaiman)

 

La vérité (Terry Pratchett)


 

Le cinquième éléphant (Terry Pratchett)


La horde du contrevent (Alain Damasio)

 

Artbooks :

 

PB Darksiders

 

The Art of Darksiders

 

PB ArtOfD9

The Art of District 9

 

PB HowTo

Art of How to train your dragon (Tracey Miller-Zarneke)

 

PB ArtOfKFP

  Art of Kung-Fu Panda (Tracey Miller-Zarneke) 


PB Proto

Proto (Mathieu Lauffray)

 

PB Whitlatch

Animals : real and imagined (Terryl Whitlatch)


 
DVD :

 

PB Sunshine

Sunshine (Danny Boyle)


 

PB promets

 

Promets-moi (Emir Kusturica)

 


 

PB BBTheory

The Big Bang Theory (Chuck Lorre/Bill Prady)

 

PB AngelHeart

Angel heart (Alan Parker)

 

PB AtameAttache-moi (Pedro Almodovar)

 

 

PB TheWall

The Wall (Alan Parker)

 

PB HistoryViolence


A history of violence (David Cronenberg)

 

PB Zombieland

 

Bienvenue à Zombieland (Ruben Fleischer)

 

 

PB District9District 9  (Neill Blomkamp)

 

 

Death proof (Quentin Tarantino)


L'impasse (Brian de Palma)

Arsenic et vieilles dentelles (Frank Capra)

Certains l'aiment chaud (Billy Wilder)

 

ZIZIK :

 

PB Velociraptor

 

Velociraptor (Kasabian)

 

PB BNNManual for successful rioting (Birdy Nam Nam)

 

PB Blur1313 (Blur)

 

PB Eiffel

 

A tout moment (Eiffel)

12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 14:05

En attendant le lancement de la campagne KickStarter du 17 mai prochain, je continue ma série d'articles au sujet de Clash of Rage. Cette semaine, les Héros sont à l'honneur !

Dans ce jeu de Frédéric Guérard, vous pouvez certes acheter au Marché noir de nouveaux équipements pour votre armée, mais vous pouvez également louer les services de mercenaires disposant de capacités particulières. Pour en savoir plus, n'hésitez à aller voir ces deux vidéos, ici et !

De mon côté, tout commence par un brief de Frédéric ; et ce qu'il y a de bien avec ses descriptions, c'est qu'elles sont précises tout en laissant une bonne marge de manoeuvre à l'illustrateur. C'est un peu du bonheur !

La personnalité et l'allure générale du personnage sont claires, quelques éléments particuliers viennent donner de la "couleur" au héro. Le fait que Fred et moi partagions un goût pour certains univers "geek" aide aussi grandement :)

Voici donc le descriptif de Neggesh la Redoutable :

" Il s'agit d'une géante. Elle a un physique large et strict. Elle porte un large chapeau, façon chapeau d'inquisiteur. Elle a une expression cruelle. Elle est simplement debout, plantée dans le sol et impressionnante, avec un grand fouet dans les mains. Elle porte un grand manteau sombre, et elle a une chaîne autour du cou, au bout de laquelle se trouve un gros pendentif avec un œil maléfique."

L'image de cette géante sadique, un mix improbable entre Zorro et Darkman, est venue assez vite. Encore une fois, j'ai cherché un physique de personnage féminin un peu décalé, qui change un peu des canons de beauté que l'on peut voir dans certains univers fantasy.

Voici donc un premier croquis poussé ; on peut voir la structure morphologique du personnage sous ses habits, ce qui me permet ensuite de mieux gérer les volumes de l'armure, la cape, etc... En gros, je l'habille au fur et à mesure ! :)

 
La version définitive :

 

 

La cicatrice au niveau de son cou, le bandeau cachant mystérieusement son nez, apportent un peu d'"histoire" au personnage : d'où viennent ses blessures, etc... Ces éléments n'étaient pas décrits dans le brief, mais permettent de donner encore plus de profondeur aux héros. Il ne s'agit plus d'unités interchangeables, comme pour votre armée de base, mais d'individus bien caractérisés.

 

 

Vient ensuite Berihn le Protecteur !

"Il s'agit d'un mage capable de générer un champ de force protecteur. Son énergie magique est canalisée par 2 énormes gantelets métalliques couverts d'arabesques, qu'il porte à chaque avant-bras. Il a un style oriental, proche des djinns. Il a une attitude sage et mesurée. "

J'étais parti au départ sur une pose à la Magneto/Superman, en lévitation...

 

 

...mais, pour des raisons évidentes de fabrication de la figurine, et aussi parce que le personnage ne possède pas de capacité de vol, je l'ai ramené au sol, façon "derviche tourneur". La cape participera au support de la figurine sur le sol, à la rendre plus stable.

 

 

Ces concepts sont ensuite partis chez Gregory Clavilier, un des sculpteurs travaillant sur Clash of Rage. La difficulté de l'exercice est qu'il ne bénéficie généralement que d'une seule vue pour réaliser sa sculpture en 3D. Et force est de constater que Greg s'en sort avec talent !

Il n'est pas toujours évident de se caler sur le style graphique d'un autre, surtout lorsqu'il faut adapter une image 2D ( avec son lot de tricheries...) en une version 3D, visible sous toutes ses coutures. Même si j'essaie de créer des personnages le plus "3D friendly" possible, en imaginant ce que peuvent donner tel ou tel équipement, volume, en vues de dos ou de profil, je triche forcément sur les raccourcis de bras, de jambes, par exemple.

Pour ces sculptures, La Boite de jeu tient vraiment à ce que les sculpteurs collent au plus près de mes concepts, du mouvement des personnages, du style graphique "badass cartoon" que j'ai utilisé. Et c'est un réel plaisir que de voir le résultat final !

J'ai aussi la chance d'être inclus dans ce processus de fabrication, en faisant des retours réguliers sur le travail des sculpteurs, via des notes que je réalise par-dessus leurs rendus. Je recorrige alors des postures, fais des suggestions, etc... C'est un travail extrêmement motivant, surtout quand les sculpteurs comme Gregory se montrent particulièrement réactifs et profesionnels.

Voici donc des exemples de notes, croquis,... que je peux fournir aux sculpteurs :

 

 

 

Et voici donc la superbe version 3D définitive !

 

 

A très bientôt pour le début de la campagne KickStarter !!

Repost 0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 15:32

Comme promis, voici enfin un article concernant la couverture de Clash of Rage, un jeu de plateau créé par Frédéric Guérard, avec Bibi et Olivier Derouetteau (qui s'est chargé des plateaux de jeu) aux pinceaux, Igor Polouchine d'Origames à la direction artistique et à la maquette, et édité par La Boîte de jeu !

L'aventure Clash of Rage a commencé pour moi il y a quelques années ; fin 2013 pour être plus précis. A l'époque, le jeu devait être édité par Euphoria Games (Titanium Wars), la maison d'édition de Frédéric Guérard. Depuis, Frédéric s'est concentré sur l'aspect création d'univers et les mécaniques de jeu ; Origames et La Boite de jeu s'occupant désormais de toute la partie éditoriale.

J'avais donc réalisé une première mouture de la couverture en avril-mai 2014 ; couverture qui a servi à la communication du jeu jusqu'à cette année. Et il y a quelques mois, à la demande de La Boîte de jeu et d'Origames, nous avons retravaillé ensemble cette image pour la rendre plus "2017", plus aérée.

Voici donc son histoire :

1. Au commencement, on avait envie de quelque chose d'épique ! Clash of Rage est un jeu nerveux, chaque joueur incarnant une armée très caractérisée, haute en couleurs, s'affrontant en parallèle avec toutes les autres, et cherchant à détrôner les Elfes décadents et déjà présents sur le plateau....Un beau champ de bataille en perspective , avec des unités bien "badass".

Il fallait donc bien rendre cet aspect "chaotique", foisonnant, nerveux, "rageux", et mettre en avant ces unités/armées aux capacités bien distinctes, tout en gardant la menace elfique en fond de tâche :

Un tout premier croquis, très rapidement jeté (Le jeu ne s'appelait pas encore Clash of Rage.)

La "Trinité centrale" ( le Morlord, l'Exécuteur Bohorg et la Walkyrie du Clan Godleif) était déjà présente, avec une légère contre-plongée pour qu'ils se détachent du ciel, et pour donner une tonalité un peu épique à ce combat. Dans le coin droit, en bas, on peut deviner un Arquebusier de la Baronnie Steamfield, et un début de Nécromoine de l'Armée du Tombeau en train d'incanter... Au loin, une forteresse elfique.

 

 

2. Et puis, j'ai vite cherché une ambiance colorée ( trop colorée ?! :) ), très "Années 80", avec force effets spéciaux ; quelque chose de vivant avec des tas de trucs qui se passent dans la couverture, les personnages ayant tous au moins une connexion avec les autres : Ici, la scène principale, le Morlord balançant un énorme coup d'épée à l'Exécuteur, qui pare avec son bouclier, générant du coup une onde de choc. Le Nécromoine, lui, tente d'immobiliser l'Exécuteur en faisant surgir des mains squeletiques du sol. La Walkyrie affronte des soldats indéterminés au premier plan.

Comme vous pouvez le voir, l'action principale s'est déplacée au milieu de l'image ; on se rapproche de la compo finale. Les personnages combattent au pied de la forteresse elfique, augmentant ainsi la tension de l'action : les elfes sont menacés, leur chute est proche...

 

 

3. Après ce croquis couleurs final, j'ai eu le feu vert d'Igor Polouchine pour partir sur la version finale : en plus de la "Trinité" en légère contre-plongée, contenue dans une sorte de pyramide imaginaire ( voir étape suivante), j'ai eu l'envie de créer un mouvement circulaire avec les FX de l'épée et de la lance de la Walkyrie. Je trouvais que cela permettait de faire circuler le regard entre les différentes scènes.

Dans cette version, exit le Nécromoine, qui faisait trop redite avec le Morlord, issu de la même armée. Je l'ai donc remplacé par l'Arquebusier de la Baronnie Steamfield, histoire de montrer, de façon la plus équitable possible, les 4 armées disponibles dans la boite de base.

Le "clash" de l'épée sur le bouclier sera le point central de l'image ; le jeu s'appellera "Clash of Rage" !

 

 

4. Et, histoire d'être plus clair, voici un petit montage, pour vous montrer le cercle, le triangle, le point central de la compo...

 

 

5.  Dans cette étape, je commence à travailler le design final des personnages, de leur équipement ; j'aime bien démarrer par les visages, les expressions, qui me mettent directement dans l'ambiance.

En bas à gauche, histoire d'inclure un autre élément de gameplay, apparaît un coffre rempli d'émeraudes, volé aux Elfes, et qui permettra en jeu d'acheter de nouveaux équipements plus performants.

 

 

6. Ici, on se rapproche du rendu final, petit à petit : en dehors de la citadelle elfe, toutes les masses et silhouettes des différents éléments sont définis, le modelé prend forme. Il reste encore une grosse passe à faire sur les éclairages, les FX...

 

 

7. Où l'on n'est plus très loin de la ligne d'arrivée...

 

 

8. Et voilà, après quelques retouches colorimétriques pour unifier le tout, la couverture 2014 achevée !

 

 

9. En 2016 donc, La Boîte de jeu reprend l'édition du jeu, en collaboration avec Origames.

Il est alors question de retravailler la précédente couverture pour la rendre plus lisible, moins chargée, notamment en virant le ciel façon "soleil couchant" et placer le tout sur fond blanc. Après plusieurs propositions/contre-propositions, nous garderons la composition de base, tout en atténuant certains FX ( celui de la lance notamment), tout en rendant les plans plus lisibles les uns par rapport aux autres.

Une partie de la cape a été enlevé, afin de rendre la silhouette des cornes du Morlord plus identifiables, et également pour éviter de trop boucher l'espace sous le logo-titre.

Mon coeur continue de balancer entre ces deux versions, mais force est de constater que l'on a grandement gagné en clarté de lecture, et ça a bigrement son importance une fois le produit placé en boutiques !

Au passage, j'en ai bien sûr profité pour retoucher deci-delà certains éclairages, formes,...

 

 

10.  Et pour finir, voici ce que donnera la boîte du jeu une fois les logos et autres textes disposés ! "Chérie ?! ça va clasher !!" :)

 

 

En espérant que cet article sur cette petite cuisine interne vous ait plu, on se retrouve bientôt pour du neuf sur Clash of Rage !

Et n'oubliez pas, la campagne KickStarter démarrera le 17 mai prochain, à 20 h ! On compte sur vous !

 

 

Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 14:30

Dans Clash of Rage, chaque joueur dirige une des 4 armées disponibles : la tribu des Bohorgs, l'Armée du tombeau, la Baronnie Steamfield, et le clan Godleif.

Chacune de ces 4 armées disposent de 3 unités différentes, ayant chacune des scores d'attaque, de défense, de rapidité,...différents. Ces unités ont leur spécialité et possèdent un armement qui leur est propre.

Ces équipements ayant tout de même un peu vécu, il est possible, durant le jeu, d'en acheter de plus performants, d'améliorer certaines unités avec de nouvelles armes, armures, objets divers. Et c'est d'ailleurs là une des particularités du jeu !

Mais allez donc voir là, un article détaillé de La Boîte de jeu concernant ces mécaniques de Marché noir.

Et ces équipements, en voici d'ailleurs quelques uns ; on retrouve 2 catégories d'équipement dans Clash of Rage : les objets "communs", moins chers mais tout de même de bonne facture, et les Légendaires, plus chers évidemment mais aux pouvoir particuliers.

 

 

 

 

 

 

Des "works in progress" de la maquette des cartes Objets ;

les armes "communes" :

 

les objets légendaires :

 

 

les armures :

 

 

La prochaine fois, je vous parlerai de la couverture du jeu ; à bientôt !

 

Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 00:28

Suivez bien : l'automne dernier sortait en France la version "Juniors" des Aventuriers du rail, le célèbre jeu d'Alan R.Moon, édité par Days of Wonder ; cette version mettait en scène la carte des Etats-Unis. Et c'était Bibi qui s'occupait des illustrations ( Le talentueux Julien Delval lui réalise les illustrations de la gamme classique) : j'en parlais ici.

Et donc ce printemps, en Europe, sort la version "Europe" de cette version "Juniors" ! Vous suivez toujours ?! :)

Mais cette fois-ci, pour des raisons de planning, je n'ai pu m'occuper que de la couverture ; c'est le talentueux (oui, lui aussi !) Régis Torres ( King of Tokyo 2016, King of New-York, Micro-mutants,...) qui s'est chargé avec brio du plateau de jeu et des cartes.

 

 

Toujours sous la direction de Cyrille Daujean, cette couverture devait faire écho à la couverture Europe de la gamme "classique", avec ses montagnes enneigées, sa petite gare typée Vieille Europe, etc...

 

 

Là aussi, j'ai pris un certain plaisir à sortir de mes créatures habituelles, pour un rendu plus "jeunesse", avec des personnages d'enfants-ados provenant des 4 coins de l'Europe : Balkans, Vieille Europe, Méditérranée, Europe de l'Est. On joue toujours avec les clichés évidemment, mais j'ai cherché à créer une petite connivence entre ces personnages, un vague esprit "Européen", multi-culturel. Notre héritage en somme.

 

 

 

 

 

Et en bonus, un petit "work in progress" de mon p'tit bouvier bernois et de la documentation que j'ai réuni pour l'occasion ; un jour peut-être, quand j'aurai un grand chalet à la montagne...:)

 

 

Bon jeu à toutes et tous !!

 

Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 00:20

Et oui, le projet Clash of Rage revient en force ! Frédéric Guérard est toujours aux commandes en tant qu'auteur, mais cette fois-ci, La Boîte de jeu et Origames collaborent pour le côté éditorial. Et c'est toujours Bibi aux pinceaux, sauf pour les plateaux de jeu, qui seront eux signés par Olivier Derouetteau.

Or donc, une campagne KickStarter (site de financement participatif) se met en place pour financer la production du jeu, et notamment la production des belles figurines qui seront dans la boîte !

Cette campagne KS débutera le 17 mai, et je risque d'en parler pas mal dans les prochaines semaines ! :) A suivre...

Le jeu va donc s'enrichir de belles figurines, qu'on travaille pour être très proches du style "cartoono-badass" de mes concepts. La taille de ces figurines variera en fonction de la rareté des unités de chaque armée : de 30 mm pour les unités les plus "basiques" et les plus nombreuses, à 50 mm pour les unités d'élite, voir pour les personnages uniques. Bref, on va avoir des plateaux de jeu bien remplis ! :)

Ci-dessous, voici des "work in progress" de quelques unités ; ce sont des rendus 3D, en cours de production, donc attention, le rendu final sera sans doute légèrement différent.

Le travail des sculpteurs n'est pas forcément simple, la transposition 3D d'un concept 2D n'étant pas toujours évidente : certaines formes, raccourcis,... peuvent bien fonctionner en 2D ( le dessin, c'est avant tout de la triche, croyez moi :) ) , mais peuvent se révéler délicats pour la mise en volume. De plus, les 3D artists ne disposent souvent que d'une vue pour réaliser toute la figurine.

Heureusement, les sculpteurs qui collaborent avec nous sont très talentueux et très pros ! Je suis également de prêt la production des figurines, en tâchant de donner le maximum de notes, retours,.. aux sculpteurs en fonction des "WIP" qu'ils nous envoient régulièrement. Et c'est vraiment très intéressant et motivant d' être inclu à ce point dans le process de production et d'avoir un bon dialogue entre concepteur, sculpteur et éditeurs.

Voici donc...:

 

Le Husscarl du Clan Godleif, une armée d'hommes-loups tendance Vikings (3D sculpt : Michael Jenkins) :

 

 

 

La Valkyrie du Clan Godleif (3D sculpt : Michael Jenkins) :

 

 

Le Necromonk de l'Armée du Tombeau, une armée de squelettes démoniaques ( (3D sculpt : Michael Jenkins) :

 

 

 

La Carcasse de l'Armée du Tombeau, une armée de squelettes démoniaques ( (3D sculpt : Michael Jenkins) :

 

 

 

Le Chevaucheur de Krag, pour le clan des Bohorgs, un clan d'hommes-"crapauds" tribaux (3D sculpt : Gregory Clavillier) :

 

 

 

Un rapide rendus 3D de ce que pourrait donner un plateau de Clash of Rage avec quelques figurines dessus :

 

 

 

Et pour finir, voici un lien vers la chaîne Youtube de La Boîte de jeu, où vous pourrez voir des vidéos en 360° des figurines !  Elle est pas belle, la Vie ?! :)

 

A très bientôt pour la suite !

 

Repost 0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 00:37

Bonne Saint-Patrick, Folks !!

 

(Et hop, une Banshee réalisée pour le jeu Schotten-Totten (Reiner Knizia/Iello-2016), que je gardais bien au chaud pour l'occasion...:) )

 

(L'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération)

 

 

Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 09:36

...ou les 10 ans de carrière d'un "bogoss" !

Pierô, ne nous le cachons pas, c'est avant tout un physique : un grand gaillard de plus d'1m 80, la quarantaine resplendissante, le cheveu poivre et sel, la barbe hirsute mais propre, une musculature plutôt avenante quand il est en mode annuel "Prépa au Saut en parachute" ( oui, cet homme chute. Oui, comme dans "Point Break", toutafé.) et le sourire sardonique souvent collé aux lèvres ( sauf quand il n'a pas sa dose de bière trappiste.)

Mais Pierô, c'est aussi une voix. Et quelle voix... Déjà, imaginez une de ces bonnes vieilles voix bien chaleureuses, accueillantes, sûres d'elle, qui vous invite à lui faire confiance tout naturellement et à déjà le considérer un peu comme ce bon vieux copain de 30 ans, alors que vous ne le connaissez physiquement que depuis quelques minutes. Vous voyez ? ...Vous voyez pas ?! Bon, d'ordinaire, quand on se la joue un peu trop "super potes de toujours" avec moi alors qu'on a à peine entamé le stade des préliminaires socialement établies, j'avoue, je grince des dents et il m'arrive parfois d'être un poil froid et de vouloir vite fuir l'outrecuidant individu qui se permet d'agresser ma précieuse bulle territoriale. Mais pas avec Pierô. Non. Allez comprendre.... A cause de cette voix, sans doute, pleine d'assurance, au débit que certains pourraient qualifier d'à peine supportable, et qui me rappelle ces potes d'enfance dont j'admirais la gouaille que je n'avais pas, moi, l'ado introverti...

Bref. Un physique. Une voix. Et un certain talent dans la gribouille aussi, faut bien avouer ! Un style cartoon tout en rondeurs et en humour, des couleurs pimpantes, et une sacrée cadence de production. Et là, on en vient enfin au sujet de cet article. Pierô est donc un illustrateur français de jeux de société (River Dragons, Mr Jack, Ghost Stories, Terror in Meeple City, Dice Town,....) un des premiers, à ma connaissance, a être vraiment spécialisé depuis 10 ans dans ce secteur là.

 

 

Et ses 10 ans de carrière à illustrer une quarantaine de jeux, il a choisi de les fêter et d'en parler via un super beau et gros bouquin paru aux éditions Ilinx (dans toutes les bonnes boutiques spécialisées Jeux, à la Fnac,...) : ses boulots, son parcours, ses méthodes de travail, ses casseroles,... tout y passe ! Ce livre fait la part belle à ses illustrations, afin visibles dans un format agréable et dénuées de l'iconographie de rigueur pour leur intégration en jeu.

Et puis, le fou, il a invité ses potes : auteurs, éditeurs,... et illustrateurs. Pour lui "rendre hommage", ou, comme il le dit, "pour voir ce que donneraient ses illustrations de couvertures de jeux  si elles avaient été bien dessinées..." Modeste en plus, l'animal !

Du coup, il a proposé à Miguel Coimbra, Mathieu Leyssenne, Naïade, Jérémie Fleury, Arnaud Demaegd, et à Bibi une sorte de "carte blanche" pour reprendre une de ses images à notre sauce.

Et j'ai choisi de charcut...plag...rendre hommage à "River Dragons", un jeu de Roberto Fraga, édité par Matagot, et donc illustré brillamment par l'ami Pierô.

 

Je cherchais à reprendre une illustration de Pierô plutôt dynamique, et celle-ci, en plus de ses couleurs fraîches et de son ambiance fun, me semblait parfaitement convenir. Elle me permettait aussi de faire un jeu de mot bien pourri ("River Dagon"...), tout en faisant référence à "La Nuit du Grand Poulpe", jeu que j'ai illustré pour Superlude en 2014.

Dagon est le nom d'une monstrueuse entité aquatique issue du Mythe de Chtulhu, écrit par H.P Lovecraft ; "La Nuit du Grand Poulpe" s'inspirait très librement de cet univers, avec une bonne grosse couche de "cartoon" dedans.

J'ai placé éhontément Pierô dans la peau du papa indigne, laissant lâchement sa joueuse progéniture se dépatouiller avec le monstre...

 

 

Merci encore à lui de m'avoir invité dans ses pages !

Vous pourrez sans doute trouver Pierô et son bouquin lors du prochain Festival International des Jeux de Cannes, soit sur le stand Ilinx soit rôdant dans les allées du palais : allez donc le voir ; le bougre ne mord pas, et gribouille debout pas trop mal ( c'est peut-être un détail pour vous, mais...) !

Mais par contre, qu'est-ce qu'il parle....

Repost 0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 00:01

Les Poilus est un jeu de société de Juan Rodriguez et de Fabien Riffaud, édité par Sweet November, et illustré par Tignous, peu de temps avant son assassinat le 7 janvier 2015 à la rédaction de Charlie Hebdo.

 

"L'amitié plus forte que la Guerre ?" Voici le sous-titre du jeu.

Et il illustre parfaitement l'ambiance et la mécanique du jeu : les joueurs, des Poilus de la 1ère Guerre Mondiale donc, devront se serrer les coudes pour survivre et s'en sortir si possible tous ensemble.

Les Poilus ne prône pas la guerre, bien au contraire.

C'est pourquoi les auteurs, l'éditeur ont tenu à proposer dans les festivals des pays concernés des cartes bonus gratuites mettant en scène également des personnages de soldats allemands, anglais, américains,... Pour montrer des humains avant tout, projetés dans l'horreur de la guerre.

Et j'ai eu la chance et le plaisir que Juan Rodriguez m'invite avec d'autres illustratrices et illustrateurs de jeux de société à partager un peu cette aventure particulière. Parmi ce p'tit monde : Christine Deschamps (Vikings, Le petit Prince,...), Xavier Collette (Mystérium, Abyss,...), Jérémie Fleury (Fourberies, Oceanos,...), Naïade (Tokaïdo, Seasons,...) , et David Boniffacy (Crazy Time, Il était une forêt,...)

 

 

Tous les 6, nous étions en charge des soldats américains ; le mien devait notamment être afro-américain. Et en faisant un peu de recherche documentaire, je suis tombé sur l'histoire du 369ème régiment d'infanterie, composé essentiellement de noirs américains surnommés les "Harlem Hellfighters". Ces soldats furent incorporés aux troupes françaises, et combattis à leurs côtés.

J'ai particulièrement voulu rendre hommage à l'un d'entre eux, James Reese Europe, qui participa avec son orchestre à l'importation du ragtime en Europe.

Vous pourrez même trouver dans le numéro 91 du magazine Plato un petit scénario pour le jeu le concernant, ainsi que ces 6 cartes bonus.

 

La musique adoucit les moeurs...

 

Repost 0
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 00:40

L'hiver dernier, j'ai travaillé sur un nouveau personnage d'Ultimate Warriorz, un jeu de Guillaume Blossier, que j'ai illustré, et qui a été édité en 2011 chez Pulsar Games, puis ré-édité en 2015 chez Matagot.

En fait, il s'agit plutôt d'un personnage bonus, un "goodie" exclusif pour le site Dice Tower, mais que vous pouvez a priori trouver désormais sur le shop de Matagot.

Voici donc Amaryllis, la fée-arbitre, qui protège/apporte du soutien aux premiers blessés dans l'arène. Comme pour chaque personnage de ce jeu, elle porte un nom de fleur, et possède également sa propre "figurine" en carton, travaillée en vue de face et en vue de dos.

Graphiquement, il fallait rappeler les motifs rayés de l'uniforme des arbitres US, type baseball.

 

 

Cependant, celle-ci est un peu spéciale, car elle peut se "clipser" sur les autres figurines, afin de montrer quel personnage elle protège.

Pour faire un petit clin d'oeil avec le mythe de la "tooth fairy", l'idée était de donner à ce pion, à cette figurine, la forme d'une dent, avec l'encoche incorporée pour pouvoir la positionner sur les autres figurines. Ci-dessus, un croquis  et un montage rapide pour voir si cela pouvait fonctionner visuellement.

 

Encore une fois, j'ai eu grand plaisir à travailler sur un personnage de ce jeu qui me tient très à coeur. En espérant que l'aventure ne s'arrête pas là, et que l'on puisse voir arriver un jour de nouvelles têtes dans l'arène ! Bon jeu à toutes et tous !!

Repost 0
Published by Djib
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 00:12

Après le plateau, les cartes !

Dans Les Aventuriers du rail : mon premier voyage, vous devez réaliser des "tickets", c'est à dire des liaisons entre différentes villes. Ces liaisons sont composées d'un nombre variable de tronçons d'une même couleur. Il vous faudra donc arriver à piocher le nombre exact de cartes "Wagons" pour compléter les liaisons en question. En gros :)

Et voici donc les dites cartes "Wagons", chacune devant être sans équivoque concernant leur couleur ( rouge, vert, bleu, jaune, noir, blanc). Ces cartes devaient faire légèrement référence aux cartes de la version adulte, notamment dans la composition (vue de profil), mais en plus fantaisiste au niveau du design des wagons.

Le petit plus : sur chaque carte, un ou plusieurs animaux venant "raconter" une petite scène, apporter un peu de vie.

En arrière-plan, un petit décor suggéré en rapport avec une région des Etats-Unis : le bayou , le nord Canadien, la Californie, etc...

 

 

Repost 0